Générateur Schunt

Parent Category: Génie électrique Category: Machines électriques

Lorsque l'inducteur est monté en parallèle avec l'induit, on dit que la génératrice est Schunt.

 

Schéma de principe

 
 

50
Loi des noeuds: I = i + Ich

 

Equation de tensions

-E + R.I + U = 0 ↔ E = U + R.I
U = (Rh + r)i
-(Rh + r)i - R.I + E = 0 ↔ E = (Rh + r)i + R.I


Caractéristique d'une génératrice à excitation Schunt

Caractéristique à vide: E=f(i)

51
Même allure que pour la génératrice à excitation indépendante.
NB: On la trace toujours lorsque la génératrice est connectée à excitation indépendante.

Caractéristique en charge: U=f(Id)

Même allure que celle de son frère à excitation séparée. Mais la tension dans une génératrice Shunt chute plus cite en charge que dans une génératrice à excitation séparée. Car le courant induit n'est pas égal au courant de charge ici. Le courant d'excitation varie avec la tension de charge. Mais on le maintient toujours constant en agissant sur la vitesse du moteur d'entraînement.


Amorçage d'une génératrice Schunt

L'auto excitation n'est possible que si un certain phénomène prend place dans la génératrice. Ce phénomène débute dès que la machine se met à tourner dans son sens normal à peu près à sa vitesse normale. Au début et pendant un court instant, une tension e se manifeste à la suite du déplacement des conducteurs d'induit dans le petit champ d'induit rémanent (l'aimantation qui persiste dans les circuits magnétiques après l'arrêt de la machine)
Quand le circuit inducteur est fermé, cette petite tension provoque l'apparition d'un courant. Si ce courant donne lieu à une force magnétomotrice suffisante et agissant dans le bon sens, le flux rémanent inducteur est renforcé. Ce qui génère une tension plus élevée. On dit alors qu'il y'a amorçage de la génératrice. La tension augmente alors ainsi que le flux inducteur et cela jusqu'au point de la courbe d'aimantation après laquelle toute accroissement de la tension est accompagnée d'un flux supplémentaire de plus en plus faible.

 

 


La droite des inducteurs

 

Il y'a équilibre quand la droite d'aimantation rencontre la droite des inducteurs: c'est le point de fonctionnement. A vide Ich=0 de telle sorte que E0=U+R.i ou E0=U+R.I
I = i à vide
E0 = U = (Rh+r)i
C'est l'équation de la droite des inducteurs. Elle nous permet de trouver E0 à vide de la machine connaissant la résistance totale du circuit inducteur. Cette équation a pour pente:

 
 

52

Exercice:

 
 

53
Trouvez la tension d'une machine si la résistance totale des inducteurs est de 150 ceci au moyen de la courbe d'aimantation ci-dessus.

 

 


Puissance et rendement

 

La puissance absorbée est amenée par le moteur d'entraînement de la génératrice. C'est ainsi qu'on a:
Pa=Tnr
Pu = Pe - Po = U.Ich = E.I - Po = Pe - R.I2 - Pji
Po = pertes mécaniques = Pméca + PH + PF + Pji

 

 


Rendement

 

N=PU/Pa
Les pertes joules inducteurs sont considérées comme les pertes constantes.

 

54