La couche transport

 

Survol de la gestion de réseau sous TCP/IP

 
 

16

Tous les protocoles et services dans le logiciel du model TCP/IP ne sont pas représentés.

 
 

17
Les adresses des ports: Point de passage des applications entre la machine et le réseau.

 

Scénario de base

Les données passent d'une application TCP/IP issues d'un interface API via un port TCP ou UDP vers l'un ou l'autre des protocoles de transport TCP ou UDP.

 

18

  • Le segment de données passe dans la couche Internet ou le protocole IP ajoute des informations d'adressage local et emballe le tout dans un datagramme.
  • Le datagramme IP entre dans la couche accès au réseau pour y être traité par les logiciels d'interface avec le réseau physique.
  • La couche d'accès au réseau crée une ou plusieurs trames accessibles au niveau de la ligne de transmission. Dans le cas du réseau Ethernet, la trame peut comprendre des informations relatives à des adresses physiques extraites des tables de mise à jour RARP, ARP.
  • La trame de données est ensuite convertie en une chaîne de bit confiée au réseau.

Les fonctions de la couche transport sous TCP/IP

  • Interface avec l'application en cours d'exécution sur la machine d'un réseau et non pas simplement ave la machine elle-même.
  • Multiplexage et démultiplexage: c'est-à-dire réception des données de plusieurs applications des machines différentes et les achemine sur l'application concernée de la machine réceptrice. Autrement dit la couche transport doit supporter plusieurs applications réseaux tout en gérant le flot de données à destination de la couche Internet.
    a destination, la ouche transport effectue un démultiplexage (elle reçoit les données de la couche Internet et les repartit vers les différentes applications). Le multiplexage démultiplexage avec plusieurs machines.
    19
  • Contrôle d’erreur, gestion de flot de données et vérification garantit une liaison à zéro défaut et ralenti les échanges sur le réseau. C'est ce qui est fait par TCP. par contre UDP (User Datagramme Protocol) assure un contrôle d'erreur rudimentaire. UDP est utilisé lorsque TCP est superflu.

 


Protocoles orientés connexion et non orientés connexion

 

Protocole orienté connexion : TCP

 

TCP : celui-ci établit et maintient une connexion entre deux machines et surveille l'état de la liaison pendant la transmission.
Le récepteur envoie un accusé de réception de données reçues, tandis que l'émetteur reçoit les informations sur la validité des données acheminées. Ces derniers peut retransmettre les données si nécessaire certaines informations particulières sont transmises pour signaler la fin de la communication.
Protocole orienté connexion TCP:

  • Etablir et maintient la connexion
  • Surveillance de l'état de la liaison
  • Existence des accusés de réception
  • Reprise de transmission
  • Signal de fin de transmission

Protocole non orienté connexion : UDP

 

L'émetteur expédie les données sans d'abord transmettre les signaux d'avertissement des débuts de conversation. Le destinataire reçoit les informations sans possibilité de réexpédier un accusé de réception.