Les réseaux téléphoniques commutés publics : RTCP

Parent Category: Informatique et réseaux Category: Télécommunications

 


Généralités

C'est un réseau hiérarchisé à 4 niveaux, les deux niveaux inférieurs correspondent aux autocommutateurs des abonnés, les deux niveaux supérieurs sont réservés aux trafics de transite. Il présente certains avantages et quelques inconvénients:

  • Il est facilement accessible à tout utilisateur.
  • Il est universel et permet de mettre deux interlocuteurs en relation partout dans le monde. Il autorise l'accès et l'utilisation des réseaux TRANSPAC (FRANCE) et CAMPAC (CAMEROUN).
  • Il permet l'utilisation des terminaux minitels.
  • Le débit est limité, le coût de la communication est parfois élevé.

 


Architecture du réseau de téléphonie fixe

56
Les blocs (1) + (2) + (3) et le répartiteur d'entrée de la partie (4) constitue la partie réseau d'abonné. L'autocommutateur constitue la partie commutation du réseau.
Commutation: C'est l'établissement d'une liaison physique entre les équipements terminaux de deux abonnés. Ici il s'agit d'une communication par circuit qui est différente de la commutation par paquet utilisée par le TRANSPAC et NUMERIS.

(5) + (6) + (7) constituent la partie acheminement des signaux de conversation.

Le (8) constitue les équipements d'accès au réseau international.

Le (1) et (2) constituent la sous partie réseau de branchement d'abonné.

(2) et (3) constituent la sous partie distribution de réseau d'abonné.

(3) et le répartiteur d'entrée du (4) constitue la sous partie distribution de réseau d'abonné.

Le faisceau hertzien et la fibre optique constituent la partie transmission.

(1) : Le poste téléphonique: C'est un terminal qui permet l'accès aux services du réseau. Il est alimenté par une tension continue de -48V fournie par les batterie centrales de l'autocommutateur.

(2) : Poste de concentration: Il permet le branchement de 14 abonnées normaux et deux de secours (réserve). Il peut desservir une partie d'un quartier.

(3) : Sous répartiteur: Il permet la connexion de plusieurs PC au réseau. Il peut desservir un quartier.
Au niveau du sous répartiteur, on peut encore reconnaître les deux fils qui alimentent chacun des abonnés ainsi que son PC.

57
Le sous répartiteur a été instauré dans le réseau pour les besoins de maintenance.

(4) : Le répartiteur d'entrée: Plus sous répartiteur sont reliés par câble au répartiteur d'entrée qui se trouve dans le central téléphonique.
Au niveau du répartiteur d'entrée, on peut encore identifier les deux fils de connexion d'abonné en fonction de son sous répartiteur/PC/Son numéro dans le PC.
Entre le répartiteur, on a les fils jarretières.

(4) : L'autocommutateur: A partir de l'autocommutateur, on ne parle plus de fils d'abonné, on parle de circuit d'abonnés car plusieurs abonnés utilisent le même circuit. Nous distinguerons:

  • Des circuits départ.
  • Les circuits arrivé.
  • Les circuits destiné au transit

Il permet la gestion, la facturation et la signalisation. Au niveau de la facturation, il classe les abonnés, on aura les abonnés restreints (qui n'ont accès qu'aux communications locales), les abonnés qui on accès aux communications inter urbaines, les abonnés qui ont accès aux communications internationales, les abonnés suspendus et les abonnés résiliés, la gestion des appels gratuits.

Du point de vue signalisation, l'autocom fournit aux abonnés plusieurs types de signaux:

  • IT : Invitation à Téléphoner.
  • Abonné libre
  • Abonné occupé
  • Acheminement


(5) : L'autocommutateur de transit : Son rôle est de mettre en liaison des terminaux de deux abonnés locaux, exemple: Un abonné relié au central de JAMO qui rentre en communication reliée au central de BIEMASSI, leur conversation transite par le central de Yaoundé-Centre.
Une communication est dite locale lorsqu'elle met en jeu deux abonnés du même central.
Une communication qui n'est pas locale empreinte les circuits de départ. L'autocom de transit engage les circuits arrivés et les circuits départs.

(6) L'autocommutateur de transit national : Permet de relier deux abonnés de deux zone de numérotation différentes situés dans un même pays.
Exemple: Yaoundé: les numéros commençant par 2 couvrent les provinces de l'Adamaoua, l'Est, Centre, Sud, Extrême Nord. Et Douala qui couvre les provinces du Sud-Ouest, Littoral, l'Ouest, Kribi, Nord-Ouest donc les numéros commencent par 3.

Exemple: Un abonné relié au central de Bertoua qui entre en communication avec un abonné d'un central de Konsamba transite par le central de Yaoundé-Centre et celui de Douala (Akoa) qui jouent le rôle de transite national.
Yaoundé-Centre peut jouer 3 rôles:

  • Autocom local.
  • Autocom de transit.
  • Autocom de transit national.

(7) : Centre de transit international : Il permet l'identification du pays vers lequel la communication est estimée.