Etude comparative des technologies GSM et CDMA

Parent Category: Informatique et réseaux Category: Télécommunications

 

     Architecture du réseau CDMA

 cdma rseau

 

BTS: Base Transceiver Station

BSC: Base Station Controler

MSC: Mobile Switching Center

PSTN: Public Switched Telephon Network

 

La moitié du CDMA est effectuée dans la BTS. La liaison « back hall » permet d'effectuer des échanges d'information entre BTS et BSC. La BSC est reliée à plusieurs BTS par faisceaux hertzien et l'information qui lui parvient pour chaque abonné depuis la MSC est de 64Kbits/s, ces informations sont ensuite compressées par le vocodeur pour descendre à 9,6Kbits/s pour un traitement dans le système CDMA. Le MSC gère les droits de communication des différents abonnés du réseau et d'autre services tels que le roaming et les appels gratuits. Le MSC gère aussi le routage des informations vers les terminaux bien précis et est relié au PSTN par les E1 (train à 2Mbits/s). Le PSTN représente le réseau extérieur c'est-à-dire d’autres opérateurs de télécommunications ou le réseau international.


Étude fréquentielle

Étude fréquentielle en GSM

 En réseau GSM nous pouvons noter deux types de multiplexage, à savoir le multiplexage fréquentielle (FDMA) et le multiplexage temporel (TDMA) avec une bande passante de 25MHz pour le réseau GSM 900MHz où en montée on a une largeur de bande de 890 à 915MHz et en descente on a une largeur de bande de 935,2 à 960MHz. Chaque communication a une bande de 200KHz, ce qui donne théoriquement 124 canaux. Alors qu'en DSC-1800 on aura 374 canaux. En GSM, pour porter le signal haute fréquence, la modulation GSMK (Gaussien Minimum Shift Keying) est utilisée. Le multiplexage temporel est utilisé en GSM pour découper chaque canal en 8 intervalles de temps

Étude fréquentielle en CDMA

La BTS couvre une zone géographique et cette zone a théoriquement la forme d'un hexagone donc la surface dépend du nombre de terminaux à desservir et du relief. Les terminaux fixe ou mobile communiquent directement avec la BTS et une largeur de bande de 1,25MHz est allouée lorsqu'une communication est initiée. Si nous prenons le cas du CDMA-450 la bande 452,5 à 457,5MHz est réservée aux communications entre terminaux d'abonné vers la BTS et la bande 462,5 à 467,5MHz est réservée aux communications entre BTS et terminaux d'abonné, et chaque bande comporte 3 porteuses par canal.

  • Première bande:
    • 453,975   0,625 MHz (uplink)
    • 463,975   0,625 MHz (daownlink)
  • Deuxième bande:
    • 455,225   0,625 MHz (uplink)
    • 465,225   0,625 MHz (daownlink)
  • Troisième bande:
    • 456,475   0,625 MHz (uplink)
    • 466,475   0,625 MHz (daownlink)

Comparaisons

Les technologies GSM et CDMA ont presque la même architecture physique des équipements réseaux : BTS-BSC-MSC. La différence réside au niveau de la BTS où en GSM nous avons un multiplexage à répartition de fréquence (FDMA) qui est suivie d'un multiplexage temporel (TDMA). Alors qu'en CDMA on utilise la technologie d'étalement de spectre servant à étaler l'énergie d'un signal de télécommunication sur une large bande plus importante que le débit des informations.

En CDMA la largeur de bande est de 1,25MHz contrairement au GSM qui est à 200KHz pour les communications entre les terminaux mobiles et la BTS.

En CDMA le passage d'une génération à une autre ne nécessite pas un changement total des équipements exemple le passage du CDMA IB-95 au CDMA 2000. Alors qu'en GSM le passage d'une génération supérieure nécessite un changement de certains équipements réseaux (trop coûteux).

En CDMA un code est alloué à un abonné lors d'une communication avec la BTS. Alors qu'en GSM c'est plutôt un canal qui est alloué pour la communication.

Le réseau CDMA supporte des terminaux mobiles et des terminaux fixes.

Les terminaux mobiles GSM et CDMA ne sont pas compatibles dans le cas où l'on voudrait faire dialoguer le GSM dans un réseau CDMA et vis vers ça.