La traite négrière et ses conséquences

Parent Category: Littérature Category: Histoire

La traite négrière est le commerce des noires arrachées à leur famille, vendus comme esclaves et transportés en Amérique à partir du 16e (s) siècle.
Elle est née en 1578 et est pratiquée par les Européens. Elle évolue de façon vertigineuse et prendra fin qu'au 19es grâce au christianisme. Ses conséquences ont été désastreuses pour l'Afrique.

 


L'origine de la traite négrière

La découverte de l'Amérique et sa mise en valeur est à l'origine de la traite négrière. Les Européens exploitaient en Amérique les mines d'or et d'argent, installent des plantations de canne à sucre, de cacao, de café, de coton, de tabac et pour cela il leur faut une main d'oeuvre abondante. Ils décident alors d'importer les travailleurs d'Afrique noire.
La traite négrière fera naître un circuit commercial appelé commerce triangulaire, qui se déroulait entre l'Europe, l'Afrique et l'Amérique.

 


Evolution

La traite négrière rapporte d'énorme bénéfice au Européens. Ces derniers vont lutter pour s'assurer des conditions favorables. Ils se disputent, surtout l'Asiento, c'est-à-dire le contrat ou la fourniture des esclaves aux colonies Espagnoles d'Amérique. Il est abordé aux Portugal en 1688, aux Français en 1701 et aux Anglais en 1713.
Les principales zones de traite étaient les côtes du Sénégal, du Congo et du Dahomey.

 


Conséquences

En Europe, la traite négrière a été une source de propriété générale. Elle a fait amasser d’énormes capitaux qui ont permis le démarrage de plusieurs industries au 19es.
En Amérique, la traite est à l'origine du développement économique avec la mise en valeur agricole et minière.
Les noires ont créé en Amérique une culture Afro-américaine: JAZZ, Salsa, Vaudou. Ils ont aussi créés la conscience de la politique noire avec la création de Haïti et du panafricanisme (Kwame Nkrumah). Ils ont aussi joués un rôle important dans la lutte pour l'indépendance. Ils ont transportés dans se nouveau continent leurs traditions, leurs dieux, leurs religions, leurs chants et danses.
En Afrique, le bilan est négatif dans l'ensemble malgré l'introduction de nouvelles plantes: (manioc, papayer, arachide, piment etc...) On regrette beaucoup l'introduction de l'alcool, le dépeuplement du continent, la désorganisation sociale et politique.
Les grands royaumes Africains disparaissent au profit des principautés esclavagistes: Oyo, Monomotapa. Le retard économique qui l'expose à l'impérialisme.


Le panafricanisme: le mouvement de conscience prônant le retour des noires d'Amérique en Afrique.
Impérialisme: qui est la domination des Etats les plus forts sur les plus faibles.