Consultez gratuitement nos différents cours

  • Les lois des nombres et de chiffrement (Mathématique)

    Le codage des informations dans les télécommunications s'est développé avec le langage électronique qui est progressivement passé du binaire pure à l'hexadécimal en passant l’octal (confer code ASCII etc.). Le champ du codage s'est développé avec les besoins de sécurité afin de rendre les messages intelligibles pour les lectures indésirables. Ce fut notamment le cas au siècle dernier des guerres mondiales dans les domaines militaires et diplomatiques et plus encore de nos jours avec les...

    Lire la suite : Les lois des nombres et de chiffrement

  • Le déterminant (Français)

    Le déterminant fait partir du groupe nominal. Il précède toujours le nom et on ne peut le trouver sans lui. Les déterminants forment une classe limité, formée, dont on peut faire l'inventaire complet. La classe des déterminants se subdivise en article (défini contracté et indéfini), en adjectif possessif, en adjectif démonstratif, adjectif exclamatif ou interrogatif et adjectif indéfini.   La classe des adjectifs qualificatifs   La classe des adjectifs qualificatifs fait partir du groupe nominal....

    Lire la suite : Le déterminant

  • Droites remarquables d'un triangle (Mathématique)

    La médiane On appelle médiane, la droite qui passe par un sommet et qui coupe le côté opposé à ce sommet en son milieu. Les 3 médianes d'un triangle se rencontrent en un même point. Ce point est centre de gravité de ce triangle. Le centre de gravité est situé au 2/3 de la médiane à partir du sommet. Hauteur La hauteur d'un triangle relatif à un sommet passe par ce sommet et coupe perpendiculairement le côté opposé à ce sommet, les 3 sommets d'un triangle se rencontrent en un même point. Ce...

    Lire la suite : Droites remarquables d'un triangle

  • La modulation (Télécommunications)

    Généralités C'est un dispositif qui permet d'adapter le signal bande de base au canal de transmission. On rencontre plusieurs types de modulation: la modulation d'amplitude, la modulation de fréquence et la modulation de phase. La modulation d'amplitude AM Caractéristique de la modulation d'amplitude  Une modulation d'amplitude (AM), l'amplitude de la porteuse varie proportionnellement au message modulant. L'analyse spectrale de la modulation AM conduit à d'autre modes de modulation telles que: La...

    Lire la suite : La modulation

Machine à courant continu

Index de l'article

 


Comprendre le principe lié à la condition du premier type de machine électrique; construire et connaître les grandeurs fondamentales qui caractérisent se type de machine.

Principe de fonctionnement

L'étude de l'électromagnétisme a mis en évidence le principe de fonctionnement de machines à courant continu.

  • Fonctionnement à moteur par déplacement d'un conducteur mobile parcouru par un courant et placé dans un champ magnetique sous l'action de forces de Laplace.
  • Fonctionnement en génératrice par apparition d'une force électromotrice d'une force électrique induite aux bornes d'un conducteur qui se déplace dans un champ magnetique.
  • La MCC est un convertisseur d'énergie réversible. La génératrice transforme en énergie électrique une partie de l'énergie mécanique qu'elle reçoit alors que le moteur effectue la transformation inverse. Cette transformation s'accompagne immédiatement des pertes.

Energie mécanique

génératrice

Energie électrique

Moteur

Il existe un grand nombre de type de machine à courant continu qui ne diffèrent les unes des autres que par leur conception et leur utilisation.
Leur principe de fonctionnement étant presque commun, c'est par celui-ci que nous commencerons notre étude sans insister sur les différences technologiques.


Constitution

13

La MCC comporte:

Un circuit magnetique

Il est formé d'une partie fixe: le stator ou inducteur (1), solidaire du bâti et de la carcasse (2) et d'un cylindre concentrique. Le rotor ou induit (3) mobile au tour d'un arbre (4), le rotor et le stator sont séparés par l'entrefer (5).

Circuits électriques

Le circuit de l'inducteur

Constitué de bobine (6), branché en série, il est alimenté en courant continu. Les bobines enroulées au tour des noyaux polaires (7) sont la source du champ magnetique. Suivant le nombre de bobine inductrice on obtient:
Une machine bipolaire comporte deux pôles Nord et Sud comme sur la figure1. La droite (8) est appelée axe des pôles et (9) la ligne neutre. Une machine multipolaire comporte 2P: pôles inducteurs. P: représente le nombre de paire de pôle.

Le circuit de l'induit

L'enroulement au rotor très complexe est formé de conducteurs (10) logés dans les encoches (11) au tour de l'induit.
On relie ensemble deux conducteurs presque diamétralement opposés pour constituer une spire donc les deux extrémités sont soudées à deux lames voisines du collecteur(12) solidaire de l'arbre de rotation(4). Les liaisons entre les spires différentes selon les machines. Dans le cas le plus simple, toutes les spires sont en série et forment un bobinage fermé. Le conducteur est constitué de lames de cuivre isolées des unes des autres. Sur ce collecteur frottent des ballais fixes en carbone (13). De ces ballais partent les fils qui assurent la liaison électrique entre le rotor et l'extérieur de la machine.