Consultez gratuitement nos différents cours

  • Introduction au projet électronique (Schéma électronique)

    Méthodologie de travail   Pour mener à bien un projet de recherche en électronique , il faut avoir un cahier de charge, un loyalisme à partir d'une analyse de besoin, ressortir un schéma synoptique qui est un schéma constitué des blocs et chaque bloc représente une fonction électronique simple. Après cela il faut étudier bloc par bloc séparément des entrées et des sorties et avoir un schéma détaillé. L'agencement des schémas bloc constitue le schéma détaillé du projet. A la fin du projet...

    Lire la suite : Introduction au projet électronique

  • La lampe de poche (Technologie)

    Comment peut-on éclairer le chemin quand on veut sortir dans la nuit? Solution proposée Plusieurs solutions peuvent être envisagées: Bougie, lampe à gaz, la lampe à poche, braise. Fonction La lampe de poche facilement transportable permet d'éclairer une zone bien déterminée. Etude technologique La lampe de poche comprend 3 grandes parties qui sont: La lampe à incandescence ou lampe électrique La pille Le boîtier La lampe incandescence ou lampe électrique Vue extérieure: La lampe incandescence...

    Lire la suite : La lampe de poche

  • La lampe de chevet ou de bureau (Technologie)

    Fonction La lampe de bureau ou de chevet permet d'obtenir un éclairage complémentaire à des endroits précis ou convenables dans une pièce ou dans un bureau. Elle est alimentée par un courant issu d'une prise de courant de secteur.   Etude technologique Quelque soit le type de lampe, on distingue les éléments suivant: lampe à incandescence, une douille, un abat-jour, le pied de la lampe, un fil souple, une fiche bipolaire mâle, un interrupteur unipolaire. Lampe à incandescence C'est l'organe...

    Lire la suite : La lampe de chevet ou de bureau

Machine à courant continu

Index de l'article

 


Comprendre le principe lié à la condition du premier type de machine électrique; construire et connaître les grandeurs fondamentales qui caractérisent se type de machine.

Principe de fonctionnement

L'étude de l'électromagnétisme a mis en évidence le principe de fonctionnement de machines à courant continu.

  • Fonctionnement à moteur par déplacement d'un conducteur mobile parcouru par un courant et placé dans un champ magnetique sous l'action de forces de Laplace.
  • Fonctionnement en génératrice par apparition d'une force électromotrice d'une force électrique induite aux bornes d'un conducteur qui se déplace dans un champ magnetique.
  • La MCC est un convertisseur d'énergie réversible. La génératrice transforme en énergie électrique une partie de l'énergie mécanique qu'elle reçoit alors que le moteur effectue la transformation inverse. Cette transformation s'accompagne immédiatement des pertes.

Energie mécanique

génératrice

Energie électrique

Moteur

Il existe un grand nombre de type de machine à courant continu qui ne diffèrent les unes des autres que par leur conception et leur utilisation.
Leur principe de fonctionnement étant presque commun, c'est par celui-ci que nous commencerons notre étude sans insister sur les différences technologiques.


Constitution

13

La MCC comporte:

Un circuit magnetique

Il est formé d'une partie fixe: le stator ou inducteur (1), solidaire du bâti et de la carcasse (2) et d'un cylindre concentrique. Le rotor ou induit (3) mobile au tour d'un arbre (4), le rotor et le stator sont séparés par l'entrefer (5).

Circuits électriques

Le circuit de l'inducteur

Constitué de bobine (6), branché en série, il est alimenté en courant continu. Les bobines enroulées au tour des noyaux polaires (7) sont la source du champ magnetique. Suivant le nombre de bobine inductrice on obtient:
Une machine bipolaire comporte deux pôles Nord et Sud comme sur la figure1. La droite (8) est appelée axe des pôles et (9) la ligne neutre. Une machine multipolaire comporte 2P: pôles inducteurs. P: représente le nombre de paire de pôle.

Le circuit de l'induit

L'enroulement au rotor très complexe est formé de conducteurs (10) logés dans les encoches (11) au tour de l'induit.
On relie ensemble deux conducteurs presque diamétralement opposés pour constituer une spire donc les deux extrémités sont soudées à deux lames voisines du collecteur(12) solidaire de l'arbre de rotation(4). Les liaisons entre les spires différentes selon les machines. Dans le cas le plus simple, toutes les spires sont en série et forment un bobinage fermé. Le conducteur est constitué de lames de cuivre isolées des unes des autres. Sur ce collecteur frottent des ballais fixes en carbone (13). De ces ballais partent les fils qui assurent la liaison électrique entre le rotor et l'extérieur de la machine.