Consultez gratuitement nos différents cours

  • Fonctions associées (Mathématique)

    Les fonctions x → -f(x) et x → f(-x) Ces deux fonctions étant associées à f et nous allons montrer comment leur courbe représentative se déduisent de celle de f La courbe représentative de x →-f(x) peut se déduire de celle de f par la symétrie orthogonale d'axe (oi), car M'(x;-f(x)) est le symétrie de M(x; f(x)) par rapport à (oi). Exemple: f(x) = (1/4)x4 - x2 La courbe représentative de x→f(-x) se déduit de celle de f par la symétrie orthogonale d'axe (o,j) car le point M'(-x;f(x)) est le...

    Lire la suite : Fonctions associées

  • L'Afrique australe (Géographie)

    L'Afrique Australe est formée des Etats du Zambèze, la République Sud Africaine et des Îles de l'océan Indien.   Les Etats du Zambèze Il s'agit de: La Zambie (Lusaka) Le Zimbabwe (Harare) Namibie (Windhœk) Malawi (Lilongwe) Mozambique (Maputo) Ils sont situés sur les hautes terres d'Afrique Australe, ils ont un climat tempéré, la distribution des pluies favorise la steppe et la savane. Les pays du Zambèze sont surpeuplés avec 42.000.000 d'habitant dont une grande majorité de noire. On y...

    Lire la suite : L'Afrique australe

  • L'accord du sujet verbe (Français)

    Le verbe s'accorde en genre et en nombre avec son sujet. Exemple1: Les enfants jouent dans la cour. La femme pleure dans la case. Enfants: Sujet Jouent: verbe femme: Sujet pleure: verbe Quand plusieurs verbe ont un même sujet, chaque verbe s'accorde avec le sujet. Exemple: Les pigeons jouaient, voltigeaient, se poursuivaient, picoraient les insectes. Pigeons: sujet jouaient, voltigeaient, poursuivaient, picoraient : verbes. Quand un verbe a plusieurs sujets juxtaposés ou coordonnés par "et" ou...

    Lire la suite : L'accord du sujet verbe

  • La respiration (Science de la Vie et de la Terre)

    La respiration ne se limite pas seulement aux manifestations extérieures (les mouvements respiratoires). Ce sont tous les organes qui respirent. Certains animaux vivent dans l'air d'autres dans l'eau. Comment se procurent-t-ils l'oxygène dont ils ont besoins et comment cet oxygène arrive-t-il dans leurs organes. La respiration est un phénomène vital qui consiste à des échanges gazeux, l'oxygène est absorbé et le gaz carbonique est rejeté. Suivant le milieu de vie et le type d'organe...

    Lire la suite : La respiration

L’incandescence

 


Principe

C'est une émission d'énergie rayonnante visible d'origine thermique qui est fonction de la loi de Stéphane. Le rayonnement total en énergie d'un corps noir est proportionnel à la surface du corps et croit comme la puissance 4 de la température absolue du corps: Øe=A.S.T4:

  • Øe: flux d'énergie en Watt
  • S: surface du corps en m2
  • T: température absolue en degré Kelvin, prise à partir du 0° absolu qui correspond à -273°C
  • A: constante = 5,7x10-8 W/m2°K4

 


Les lampes à incandescence

Un filament métallique formant résistance électrique est parcouru par un courant électrique. L'énergie électrique est transformée en énergie calorifique du fait de la haute température, il y'a production de l'énergie lumineuse. Pour éviter la détérioration du filament, on place celui-ci à l'abri de l'oxygène de l'air dans une ampoule.

Constitution

02
On rencontre plusieurs types de filament:

  • Filament droit
  • Simple spirale
  • Double spirale

Différentes ampoules

Les ampoules des lampes à incandescence existent sous différentes formes, on rencontre :

  • Les formes standards
  • Les formes normales
  • Les formes sphériques
  • Les formes flamme torsadées

Présentation des verres

  • Claire: Elle est incolore et transparente, elle présente l'inconvénient d'éblouir.
  • A verre dépoli: Le verre est alors translucide, il est dépoli intérieurement par attaque de la surface de l'ampoule dans un bain d'acide. La lampe présente une lumière moins élevée mais une perte d'environ 2% de flux.
  • En verre coloré: On trouve les lampes rouges, vertes, jaunes, violettes. Des lampes teintées en bleue permettent de modifier le spectre lumineux et de s'approcher de la lumière du jour.

Atmosphère

Toutes les ampoules sont remplies d'un mélange d'azote et d'argon. L'atmosphère ainsi constituée permet de porter le filament à haute température, en diminuant l'évaporation et éviter le noircissement de l'ampoule.
Le crypton est un gaz rare qui remplace l'argon et permet d'obtenir une lumière plus blanche. A consommation égaler, il permet d'avoir un flux lumineux plus élevé.

Culot

Il permet d'assurer la liaison électrique avec l'alimentation en énergie et de fixer la lampe dans son support. On distingue les culots à vis, les culots à baïonnette, les culots lisses.

 


Caractéristiques des lampes à incandescence

Puissance électrique

Cette indication est celle que tout utilisateur indique quand il va acheter une lampe. Les puissances des lampes son normalisées et on a pour l'éclairage les lampes de la gamme de puissance suivante: 25 - 40 - 60 - 100 - 152 - 200 - 700 - 500 - 750 - 1.000 - 1.500 Watt.

Tension

La plus par des lampes se fond actuellement à 220V, par contre les fabriquant les fournissent des lampes utilisables de tension suivantes: 24 - 27 - 115/220 - 125/130 - 135/140 - 220/230V.

Le flux lumineux

Le flux lumineux est lié à la puissance de la lampe et dépend aussi de la tension.

Durée de vie des lampes

Par suite d'évaporation des molécules de tungstène, il se produit un affaiblissement du filament. D'autre part les molécules de tungstène se déposent sur l'ampoule qui a tendance à noircir. Il en résulte que la durée de vie d'une lampe à incandescence est donnée pour 1.000 heures.

Résistance et intensité

Sa valeur est donnée par la relation Rt=R0(1+at), avec:

  • Rt: résistance t°C
  • R°: résistance 0°C
  • A: cœfficient de température

 


L'intensité absorbée par une lampe est calculée chaque fois que l'on désire connaître la section des conducteurs nécessaires à son alimentation.