Consultez gratuitement nos différents cours

  • La perspective cavalière (Dessin)

      Définition et but La perspective cavalière est la projection oblique sur une surface appelée plan de projection. Elle a pour but de représenter une pièce en donnant d'elle une image hébergée de la pièce.   Eléments à considérer Le plan de projection C'est la surface sur laquelle est réalisée le dessin. Exemple: La feuille du cahier, le tableau, l'ardoise Position de la pièce à dessiner La pièce à dessiner doit occuper la position qui donne la vue la plus clairement compréhensible de l'objet de...

    Lire la suite : La perspective cavalière

  • Les multivibrateurs (Electronique)

    Généralités Les multivibrateurs sont des montages qui permettent de générer en sortie une tension rectangulaire donc les niveaux hauts et bas sont plus ou moins stables.En fonction de cette stabilité, on distingue: Les multivibrateurs astables. Les multivibrateurs monostables. Les multivibrateurs bistables Les astables sont des autos-oscillateurs, car ils ne reçoivent aucune impulsion de l'extérieur alors que les monostables et les bistables sont les oscillateurs de déclanchement. Tout multivibrateur...

    Lire la suite : Les multivibrateurs

  • La puntuación (Espagnol)

    La puntuación . El punto ; el punto y coma : lodos puntos , la coma ¿? los puntos de interrogación ¡! los puntos de exclamación o de admiración () las paréntesis «» las comilla - la raya Ejemplo ¿cómo te llamas? ¡Qué grande es tu cartera! El verbo ser en el presente de indicativo Yo soy de Douala Tú eres de Douala El, ella, usted es de Douala Nosotros somos de Douala Vosotros sois de Douala Ellos, ellas, ustedes son de Douala. El femenino El masculino La chica La muchacha La alumna El chivo...

    Lire la suite : La puntuación

  • La traite négrière et ses conséquences (Histoire)

    La traite négrière est le commerce des noires arrachées à leur famille, vendus comme esclaves et transportés en Amérique à partir du 16e (s) siècle. Elle est née en 1578 et est pratiquée par les Européens. Elle évolue de façon vertigineuse et prendra fin qu'au 19es grâce au christianisme. Ses conséquences ont été désastreuses pour l'Afrique.   L'origine de la traite négrière La découverte de l'Amérique et sa mise en valeur est à l'origine de la traite négrière. Les Européens exploitaient en...

    Lire la suite : La traite négrière et ses conséquences

Filtrage numérique

Index de l'article

 


Expression mathématique

 

Le signal échantillonné peut être considéré comme étant le produit du signal primaire par une fonction périodique E(t) de période Te. Se(t)=S(t).E(t)
L'échantillonnage est équivalente à une modulation d'amplitude du signal S(t) par un train d'impulsion d'amplitude et période constante d'où le nom de Post Amplitude Modulation (PAM)

S(t) est un signal analogique (signal primaire non modulé)
E(t) train d'impulsion d'amplitude et de période constante.
C'est un signal discret disposant des énergies localisées à des instants précis. On peut le considérer comme le signal rectangulaire. Se)t)=S(t)E(t) : signal modulé en Amplitude disposant des énergies localisée.
La porteuse est un train d'impulsion.

Critère de NIKIST:

 

Fe: fréquence d’échantillonnage
B: bande passante du signal S(t)
Fe=2B: La fréquence la plus élevé de la bande de fréquence du signal S(t)

 
 

 


Système de transmission PAM

 

Le signal PAM est un signal échantillonné alors que le MIC est un signal numérique.

 
 

46


Modulation MIC

 

La modulation MIC (Modulation par Impulsion de Code) est une extension de la modulation PAM. Les échantillons analogiques PAM sont d'abord quantifiés en valeur discrètes puis elles son présentées en nombre entier selon un code.

 

Bruit de quantification

 

Le fait de remplacer les échantillons PAM qui peuvent prendre n'importe quelle valeur dans chaque intervalle par les valeurs discrètes d'échantillon dans cet intervalle est à l'origine d'erreur. Cette erreur est due au bruit de quantification. On mesure se bruit par le rapport signal sur bruit (S/B)q
(S/B)q = (Puissance du signal)/(Puissance du bruit)
(S/B)q = E[S(t)2]/E[Y(t)-S(t)]2
E : Moyenne temporelle (Valeur moyenne)
S(t) → Signal analogique à l'entrée
Y(t) → Signal décodé à la sortie.

 

Loi de quantification uniforme

 

La quantification peut être linéaire ou non linéaire dans le cas de la quantification linéaire, tous les intervalles de quantification ont la même longueur.

 
 

47
Le rapport signal sur bruit dans ce cas est:

 

48

 

 

Exemple:

Si nous avons un signal sinusoïdal d'amplitude Am.

 
 

49
Exercice d'application:
Un signal sinusoïdal d'amplitude 1v doit être quantifié avec un rapport (S/B)q=30dB.
Combien faut-il d'intervalle de quantification et combien de bit faut-il pour coder chaque échantillon?
Utilisez les polarités positive et négative.

 
 

50
(S/B)q = 1,76 + 6,02n + 20log10(A/Amax)
A : amplitude du signal sinusoïdale.