Consultez gratuitement nos différents cours

  • Danger du courant électrique (Technologie)

    Une tension supérieure à 24 Volts et une intensité de courant égale à 25x10-3A expose l'être humain à plusieurs dangers donc nous pouvons citer entre autre: L'électrocution: C'est la mort provoquée par un courant électrique soit par blocage cardiaque (tétanos parfait), soit par blocage du muscle respiratoire (On par le de mort par asphyxie). La commotion: C'est une secousse nerveuse provoquée par une décharge électrique. Une brûlure au point de contact avec un conducteur. L'incendie.   Danger de...

    Lire la suite : Danger du courant électrique

  • Réseaux linéaires en régime transitoire (Science physique)

    Préambule Dans ce cours nous nous proposons d'étudier les réponses de quelques circuits simples à une excitation sous forme d'un échelon. Réponse d'un circuit à une excitation Considérons un circuit à priori quelconque soumis à une excitation a(t). Cette excitation peut être une excitation en tension exercée par un générateur de tension convenable ou une excitation en courant exercée alors par un générateur de courant. Le circuit réagit à l'excitation et l'on appelle réponse du circuit une...

    Lire la suite : Réseaux linéaires en régime transitoire

  • categories of verbs (Anglais)

    Auxiliaries to do: do does did to have: have has had to be: be am are is was were have been has been had been   Ordinary verbs Regular verbs Ending - ed for Past simple/Past Participle. e.g.: to talk = talked - talked ed is pronounced after t/d e.g.: to nod = nodded to unite = united and in adjective past participles e.g.: beloved, bossed, naked, wicked Irregular verbs INFINITF PERTERIT PART.PASSE SENS To abide abode abode demeurer To arise arose arise se lever To awake awoke awaked, awaken...

    Lire la suite : categories of verbs

Fondement historique de la science informatique

Les racines de l’informatique (préhistoire)

L'origine de l'informatique remonte à la nuit des temps sans doute au moment où un berger anonyme entreprend de compter son troupeau et de graver sur un os le nombre de bête qu'il possède. Dans le but de rendre sa tâche plus aisée, l'homme qui est un être essentiellement paresseux s'est mis à créer des machines.

Les machines à calculer

Le souci de calculer est très ancien et probablement économique. Pour alléger sa tâche l'homme a donc d'abord créé des machines à calculer.

  • Première machine, le boulier universel: Il est constitué de cailloux ronds enfilés sur les tringles elles-mêmes fixées sur un cadre de bois. Cette machine est encore efficacement utilisée aujourd'hui par des personnes expérimentées.
  • L'abaque des Romains : des cailloux sont disposés le long des rainures gravées sur une planche de bois ou de marbre. Une des rainures représente des unités, la deuxième des dizaines, la troisième les centaines.
  • La Pascaliennes: L'étape suivante va être franchie par le développement des arts mécaniques. L'Allemand Wilhelmy Schickard 1592-1635 puis le Français Blaise Pascal 1923-1662 ont eu l'idée de créer une machine qui réalise grâce à un système de roue dentée très difficile à construire à l'époque, des additions et des soustractions. Après lui Leibniz 1646-1716 construit une machine qui non seulement additionne et soustrait mais aussi effectue des multiplications et des divisions. La voie des machines modernes est ouverte

L'ère moderne

Le Français Thomas de Calmar 1785-1870 s'inspire de la machine de Leibniz met au point une machine portable enfin pratique, se produit en 1500 exemplaires. Très rapidement en 1885 ces machines qui jusqu'alors étaient mécaniques son agrément de clavier pour entrer les données, des moteurs électriques viennent tout aussi rapidement supplanter les manivelles. Parallèlement cette machine, les inventeurs attachaient à construire des grandes machines pour les besoins de calcul scientifique. Au 19es sous l'impulsion du gouvernement Anglais Charles Babbage construit deux grandes machines appelées moulin à chiffre. Cette machine bonne en théorie ne fonctionnait jamais. Mais Babbage est considéré par beaucoup comme étant le précurseur de l'informatique.


L'histoire de l'ordinateur

En 1942, Anthanasoft et Berry créent l'ABC (Anthanasoft Berry Computer). En 1943 naît le premier ordinateur ne comportant plus de pièces mécaniques, c'est l'ENAC (Electronic Numerical Integrator And Computer). Il occupe une place de 1.500m2 et a été notamment utilisé pour les calcule et ayant servi à mettre au point la bombe H. Il était programmable manuellement. En 1946 naît l'EDVAC (Electronic Discrete Variable Computer) donc les programmes sont stockés en mémoire. En 1948 le transistor est créé par la firme Bell Labs par les ingénieurs John Bardem, Watter Brattain et William Shockley. Dans les années 50 ils permettent de rendre les ordinateurs moins encombrant, moins gourment en énergie électrique donc moins coûteux, c'est la révolution dans l'histoire de l'ordinateur. En 1958 le circuit intégré est mis au point par Texas Instruments. Il permet de réduire encore la taille et le coût des ordinateurs en intégrant sur le même circuit électrique plusieurs transistors sans utiliser des fils électriques. En 1960 l'IBM 7000 est le premier ordinateur à base de transistor. Le premier micro-ordinateur apparaît en 1977, il est très difficile de suivre l'évolution de l'ordinateur aujourd'hui car elle est très rapide.

 

Informatique

 

C'est la contraction des termes informatique et automatique. C'est la science du traitement automatique de l'information à l'aide des programmes mises en oeuvre sur ordinateur.

 

Information

 

C'est un renseignement, un événement, un fait porté à la connaissance d'une personne ou d'un publique et qui susceptible d'améliorer notre connaissance. L'information de base reçue (donnée) a souvent besoin d'être traitée pour se faire plusieurs outils: la télé, la radio... En informatique l'outil par excellence du traitement de l'information est l'ordinateur.