Consultez gratuitement nos différents cours

  • Les homonymes grammaticaux : Tous, toute(s), tout (Français)

    On appelle homonyme des mots qui se prononcent de la même manière mais n'ont pas le même sens, exemple: mer, mais, mes, met. Tout employé comme adjectif indéfini s'accompagne d'un déterminant qui détermine son genre et son nombre, exemple: Il a fait venir le monde. L'adjectif indéfini tout reste au singulier lorsqu'il a le sens de "chaque" ou de "n'importe quel". Tout employé comme nom et précédé d'un déterminant obéit au sens de la totalité, il admet donc un pluriel: tous.Exemple: Classez les...

    Lire la suite : Les homonymes grammaticaux : Tous, toute(s), tout

  • La civilisation Grecque (Histoire)

      La civilisation Grecque a jouée un grand rôle dans le développement des civilisations Européennes et mondiales. Invention du théâtre, des jeux olympiques, le développement de l'architecture, de la sculpture, des fondements de la pensée et de l'enseignement.   La société La société Grecque était inégalitaire, toute la vie sociale économique et politique étaient construites autour de certains citoyens excluant des autres personnes comme: Les femmes qui ne s'occupaient que de la vie domestique Les...

    Lire la suite : La civilisation Grecque

  • Étude approfondie des utilitaires TCP/IP (Réseaux informatiques)

    Les utilitaires de connectivité   Les problèmes de connectivité peuvent provenir de: Problème de média (support physique). Un câble peut être défectueux, un concentrateur, un routeur ou un commutateur peuvent ne pad fonctionner correctement. Disfonctionnement ou mauvaise configuration d'un protocole. Résolution de nom incorrecte, exemple: les ressources sont accessibles par adresse IP mais pas par nom de machine ou par nom DNS. Le trafic excessif Utilitaire ping   Celui-ci met en oeuvre le teste de...

    Lire la suite : Étude approfondie des utilitaires TCP/IP

Système de numération et représentation de l’information

Index de l'article

Généralités

Presque tous les ordinateurs ne font pas le calcul en base 10. La base 10 est le plus souvent utilisée par les hommes, il faut apprendre à convertir les nombres d’une base de données à une autre.

Les systèmes de numération

Par définition est l’action ou la manière de représenter les chiffres. Il existe plusieurs systèmes de numération :

  • Système décimal
  • Système binaire
  • Système octal
  • Système hexadécimal

Ces systèmes sont généralement utilisés dans la programmation, pour la communication et l’ordinateur et sont utilisateur. Dans la base donnée α un nombre peut être exprimé sous la forme d’un polynôme. Supposons le nombre suivant X = (anan-1 … a0) la forme pronominale de se nombre est X = Σni=0aiαi

Ai : coefficient
α : la base

Exemple :

Soit X = 2955 sa forme pronominale est : X = 2x103 + 9x102 + 5x101 + 5x100

Le système décimal ou base 10

 

C’est le système le plus connu et le plus utilisé par les hommes. Il est  constitué de 10 symboles ou chiffres appelés digits. Ces symboles sont : 0 ; 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7 ; 8 ; 9

 

Le système binaire ou base 2

 

C’et un système composé de 2 symboles 0 et 1 encore appelé digits binaire (binary digit) d’où le nom bit. Ce système est à la base du langage machine (c’est le seul langage compréhensible par l’ordinateur).

Le système octal ou base 8

 

C’est un système intermédiaire constitué de 8 symboles qui sont : 0 ; 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ;

Le système hexadécimal ou base 16

Le langage utilisé par l’ordinateur pour communiquer est le langage binaire. Or écrire une suite d’instruction dans le langage binaire devient parfois impossible car il faudra systématiquement aligner une suite de 0 et de 1. Ce qui est laborieux et augmente les possibilités d’erreur. C’est la raison pour laquelle le système hexadécimal intervient. Ce système dispose de 16 symboles dont 10 chiffres de 0 à 9 et 6 lettres A ; A ; B ; C ; D ; E et F.
A = 10 ; B = 11 ; C = 12 ; D = 13 ; E = 14 ; F = 15