Consultez gratuitement nos différents cours

  • La traite négrière et ses conséquences (Histoire)

    La traite négrière est le commerce des noires arrachées à leur famille, vendus comme esclaves et transportés en Amérique à partir du 16e (s) siècle. Elle est née en 1578 et est pratiquée par les Européens. Elle évolue de façon vertigineuse et prendra fin qu'au 19es grâce au christianisme. Ses conséquences ont été désastreuses pour l'Afrique.   L'origine de la traite négrière La découverte de l'Amérique et sa mise en valeur est à l'origine de la traite négrière. Les Européens exploitaient en...

    Lire la suite : La traite négrière et ses conséquences

  • Structures de contrôle (Algorithme)

    Généralités On distingue les structures séquentielles, les structures conditionnelles et les structures répétitives. Structure séquentielle C'est la structure la plus simple car il y’a aucune condition, aucune répétition, toutes les institutions s'exécute de façon séquentielle (étape par étape) Exemple: debut lire(a) lire(b) c←a a←b b←c écrire(a,b) fin Structure conditionnelle Elle est utilisée pour résoudre des problèmes ayant une ou plusieurs alternatives. On distingue la structure "si" et "cas où".

    Lire la suite : Structures de contrôle

Mouvement plan sur plan

Généralités

Un solide (S1) est dit en mouvement plan sur plan par rapport à un solide de référence (S0):

  • Si (S1) reste constamment en contact avec un plan réel ou fictif (S0) au cours d'un mouvement
  • Si trois des points de (S1) non alignés au moins restent en contact dans un même plan lié à S0 au cours du mouvement.

On associe un repère de référence à l'un des solides et on étudie le mouvement de l'un par rapport à l'autre.
Le plan le plus rencontré est la conjugaison d'un mouvement de translation rectiligne et d'un mouvement de rotation.

Trajectoires

Les trajectoires des points d'un solide en mouvement plan sur plan sont des courbes géométriques plan contenu des plans parallèles.

Notation de la trajectoire d'un point

 

02
TB 3/4: la trajectoire du point B du solide "3" en mouvement par rapport à "4".


Equiprojectivité du champ des vitesses des points d'un solide

03
Cette égalité est valable pour tout couple de point du solide géométrique S. La projection orthogonale de VA appartient à S/R sur la droite AB est égale à la projection orthogonale VB appartenant à S/R sur la même droite AB

Application

Premier cas:

On suppose connu à l'instant t le vecteur vitesse du point A et la trajectoire du point B

 
 

04

Deuxième cas:

Nous connaissons à l'instant t la vitesse de deux points A et B du solide S.

 

05