Consultez gratuitement nos différents cours

  • Les libertés (Education Civique et Morale)

    La liberté et les libertés publiques La liberté Selon à être, la liberté d'un être, c'est l'autodétermination de cette être. Litres quant à lui définit la liberté comme étant la condition de l'homme qui n'appartient à aucun être. La liberté est donc un pouvoir d'autodétermination en vertu duquel l'homme choisit lui-même son comportement personnel et évitant de nuire à autrui. Les libertés publiques Les libertés publiques sont les droits de l'homme reconnus et organisés par l'Etat et par...

    Lire la suite : Les libertés

  • La première guerre mondiale et les conséquences (Histoire)

    C'est une guerre qui commence en 1914 et qui opposent les nations Européennes auxquels viendront s'ajouter les Etats Unis et le Japon. Elle commence en Europe centrale avant d'embraser le monde. Les causes de la guerre Les causes lointaines Rivalité impérialiste, rancœur des campagnes coloniales Rivalités économiques entre l'Angleterre et l'Allemagne Rivalité politique qui se traduit par la formation des blocs antagonistes comme la triple entente qui réunissait la France, l'Angleterre, la Russie, la...

    Lire la suite : La première guerre mondiale et les conséquences

  • Puissance, énergie et résistance électrique (Technologie)

    Puissance électrique Observation En observant une lampe à incandescence, on voit qu'elle porte 2 indication, Exemple: 75W, 220-240V. 220-240V indique que la lampe à incandescence est faite pour four fonctionner sous une tension comprise entre 220-240V. 75W indique la puissance de la lampe fonctionnant sous une tension comprise entre 220-240V Plus la puissance de la lampe est grande plus lumière est intense. Expérience     Lampe U I UI 25 W 220 W 0,11 A 24,20 40 W 220 W 0,18 A 39,60 60 W 220 W 0,27...

    Lire la suite : Puissance, énergie et résistance électrique

Etude du pied a coulisse

Tous les objets ne sont pas mesurables à l'aide la règle graduée. Exemple: Le diamètre d'un ballon de football ou le diamètre d'une boule. Par contre on peut l'intercaler en 2 plans parallèles qui s’appliquent sur une droite graduée et mesurer ainsi aisément ce diamètre. On utilise ce procédé pour mesurer la taille d'un individu à l'aide d'une toise et aussi par un pied à coulisse pour mesurer les dimensions des objets réduites.

 


Description du Pied à coulisse

Le pied à coulisse est constitué de 2 grands ensembles: une partie fixe et une partie mobile.

La parité mobile

Le pied à coulisse est constitué de 2 grands ensemble: une partie fixe et une partie mobile

La partie mobile

La partie mobile, on l'appelle encore curseur ou coulisse. Elle est solidaire d'un grand bec et un petit bec, elle est munie d'une fenêtre appelée vernier. Au bas du curseur on rencontre un petit ressort ou ressort inférieur au verseau on rencontre un grand ressort ou ressort arrière. Le tout est assemblé par un boulon (vis+écrou). A se boulon est rattaché au verseau de la règle graduée une longue tige appelée Jauge de profondeur

La partie fixe

La partie fixe est constituée d'un grand bec et d'un petit bec solidaire d'une règle graduée. Cette partie ressemble à un pied d'oú l'appellation du pied à coulisse.

 


Etude théorique

Principe de mesure

La mesure se fait à l'aide des faces de petits becs lorsqu'il s'agit des dimensions intérieures d'un objet.
Pour mesurer les dimensions extérieures d'un objet par contre l'on utilise les faces plates des grands becs et enfin pour mesurer la profondeur d'un trou non débouchant appelé trou borgne, l'on utilise la jauge.
Dans tous les cas le résultat de différentes mesures est égal à l'écart qui existe entre le zéro du vernier et celui de la règle graduée.

Fonction d'ensemble

Le pied à coulisse sert à mesurer les dimensions extérieures d'un objet à l'aide des grands becs à mesurer les dimensions intérieures d'un objet à l'aide des petits becs, à mesurer la profondeur d'un trou borgne à l'aide de la jauge.

 


Etude technologique

Guide en translation du curseur

Ce guide est obtenu par glissement du curseur sur la règle entre les surfaces prismatiques de la règle et celle de l'intérieur du curseur. Les surfaces communes du curseur et de la règle sont planes et lisses, ce sont les surfaces fonctionnelles du guidage. Au cour du déplacement, le contact entre la règle et le curseur est assuré par:

  • Le ressort arrière qui glisse sur le dos de la règle et l'applique sur le curseur en prenant appui sur la tige de la glisse sur les partie S1 et S'1, voir schéma
  • Par le ressort inférieur qui glisse sur le dessus de la règle et l'applique sur le curseur en prenant appui sur l'épaulement que présente la tête de la visse sur les parties S2 et S'2

61a

L'écrou permet de modifier la tension du petit ressort et ainsi de régler le guidage du curseur et même de l'immobiliser si nécessaire.

Guidage en translation de la jauge

Le curseur est limité dans la partie supérieure par un grand bec dans la partie inférieure par une butée obtenue par emboutissage. Cette butée est appelée pontet. Le pontet limite la course du curseur et guide la jauge.

 


Ordre de montage et de démontage du pied à coulisse

Le démontage

Le démontage se fait pièce par pièce dans l'ordre suivant:

  • On enlève écrou
  • On enlève la vis
  • On retire le ressort arrière ou grand ressort
  • On enlève la jauge
  • On enlève le curseur et enfin la règle

Ordre de montage

Lors du démontage du pied à coulisse les pièces doivent être placées l'une après l'autre sur table. Le montage se fait alors dans l'ordre inverse du démontage. Vérifiez à la fin de ce montage si le pied à coulisse fonctionne parfaitement.