Le transistor bipolaire

Index de l'article


 


Le transistor en régime dynamique (alternatif)

82
L'une des applications du transistor est l'amplification. Cette amplification est réalisée au tour d'un point de repos Q. Les signaux amplifiés sont les signaux alternatifs. Nous avons en présence ici des signaux alternatifs et des signaux continus. On utilise le théorème de superposition pour faire le calcul.
Les condensateurs CL1 et CL2 sont des condensateurs de couplage ou de liaison, alors que le condensateur Cd est un condensateur de découplage.
On fait généralement l'hypothèse selon laquelle ces condensateurs sont équivalents à des courts-circuits en alternatif et à des circuits ouverts en continu.
Le schéma équivalent en régime statique ou continu est le suivant:

83
Le schéma équivalent en dynamique ou en alternatif sera le suivant:

84
On en déduit l'équation de la droite de charge dynamique.
A vide: On a: RCic + vce = 0 ↔ ic=-vceRc
En charge: (RC//RU)iC + vce = 0 ↔ ic=-vce/(RC//RU)
Généralement pour tracer la droite de charge dynamique, on trace iC=f(vCE)
iC = ICQ + ic
vCE = VCEQ + vce

  • iC: courant collecteur instantané
  • vCE: tension collecteur instantanée
  • VCEQ: tension continue
  • ic: courant alternatif
  • vce: tension alternative
  • ICQ: courant continu

85