Consultez gratuitement nos différents cours

  • Equation de droite (Mathématique)

    L'équation de droite passant par deux points A et B quelconques est de la forme y=ax+b, oú a est appelé coefficient directeur ou la pente et b est appelé l'ordonné à l'origine. L'équation de la droite passant par deux points se présente sur deux formes: ax+by+c=0 (la forme explicite) y=ax+b (forme implicite) Pour écrire l'équation de droite passant par deux points A et B quelconque (équation cartésienne) on suppose un troisième point M de coordonné (x; y) tel que AM et AB colinéaire (det (AM; AB)=0)...

    Lire la suite : Equation de droite

  • Les pratiques désuètes (Education Civique et Morale)

    La sorcellerie, la délinquance juvénile, la prostitution, la criminalité, l'exode rural... sont des maux que nous devons combattre pour faire progresser notre société.   Les fléaux sociaux Certains comportements négatifs perturbent le fonctionnement de la société: La sorcellerie: caractérisée par les pratiques mystérieuses et maléfiques. La délinquance juvénile: qui concerne surtout les enfants qui n'obéissent plus les parents. La prostitution: qui est le marchandage du corps. La criminalité à travers le...

    Lire la suite : Les pratiques désuètes

  • Les applications linéaires (Mathématique)

    Généralités Définitions Vocabulaire Une application linéaire de E vers F (E différent de F) est un homomorphisme de E vers F. Si fEF est une bijection de E vers F on dira fEF est un Isomorphisme de E vers F. Supposons fEF application linéaire définie dans E1 f est un endomorphisme dans E. Finalement un endomorphisme bijectif sera appelé un automorphisme. Propriétés remarquables Soit BE une base de E. Si fEF est injective alors L'image par fEF d'un système libre de E est un système libre de F La...

    Lire la suite : Les applications linéaires

Rappel et complément sur le thyristor, triac et diac

Index de l'article

 


Le thyristor ou SRC: Silicom controlles, Rectified

Le thyristor SCR est un semi-conducteur au fonctionne comme un interrupteur unidirectionnel commandé. Son symbole est:

30

Condition d'amorçage

Pour qu'un thyristor conduise, il faut:

  • Que la tension
    • VAK > 0
    • IG différent de 0 (impulsion)

Le courant de gâchette existe.

  • Pour amorcer le thyristor, il faut augmenter la tension VAK jusqu'à atteindre la tension de retournement VB0 (Breakover)

Condition de blocage

Pour bloquer un thyristor il faut:

  • Rendre VAK négatif ou nulle.
  • Diminuer le courant anode en dessous du courant de maintient IH (H: Holding)

Caractéristique courant tension du thyristor

31

IG0=0 < IG1 < IG2 < IG3

Caractéristiques de choix

VT: tension anode cathode à l'état passant.
VB0: tension cathode qui correspond au point de retournement à IG0=0
IDRM: valeur du courant de fuite bloqué.
IRRM: valeur du courant de fuite inverse répétitif à l'état bloqué.
IH: courant de maintient.
IL: courant d'accrochage ou de verrouillage.
VGT: tension de gâchette nécessaire pour produire le courant d'amorçage.
IGT: courant de gâchette nécessaire pour provoquer le passage du thyristor de l'état bloqué à l'état passant.
tg: temps d'amorçage par la gâchette.
tq: temps de désamorçage par commutation.
(dv/dt): vitesse critique de croissance de la tension appliquée aux bornes du thyristor à l'état bloqué qui entraîne l'amorçage.
RO-j-b: résistance thermique jonction boîtier. C'est la forme et la dimension du boîtier. La masse approximative dissipe de la chaleur appropriée. Le couple maximal de serrage.

Utilisation du thyristor

On utilise le thyristor pour:

  • Commander la vitesse des moteurs à courant continu et des moteurs à courant alternatif.
  • Commande alarme.
  • Régler la température.
  • Réglage de l'éclairage des lampes.