Le multiplexage

Index de l'article

Le système SONET

La demande croissante de la part des opérateurs pour de nouveaux services de télécommunications à large bande a été à l'origine des travaux sur le réseau optique synchrone dès 1984.
SONET a été initialement développé au sein de la société BELLCORE (BELL COMMUNICATION RESEASCH) avant d'être adopté par l'UIT-T dans les recommandations G707, G708 et G709

  • G707 : Synchronous digital bit rate
  • G708 : Network Node Interface for the synchronous digital hierarchy
  • G709 : Synchronous Multiplexing Structure

C'est l'un des protocoles les plus répandu pour la transmission sur fibre optique. Son objectif est de permettre la flexibilité du multiplexeur, la flexibilité d'exploitation, la prise en compte des évolutions futures vers le haut débit, le raccordement par des interfaces optiques.
SONET fournit aussi sa hiérarchie de débit, le premier niveau de hiérarchie est désigné par STS-1 (Synchronous Transport Signal level 1) avec un débit de 51,84Mbits/s
OC : Optical Container.
Les autres niveau notés STS-n sont les multiples de n fois STS-1.
Les données sont transmises dans les trames étant vues comme un tableau d'octet de 90 colonnes et 9 lignes. SONET est un système synchrone qui répète une trame toutes les 127 secondes. Ce qui conduit au débit de 51,84Mbits/s.
L'en-tête SoH (Section Over Head) occupe les 3 premières colonnes et comprend les informations liées au transport et nécessaires aux fonctions de contrôle et de gestion du réseau.

30

  • La section de régénération est prise en compte à chaque répéteur SONET.
  • La section de multiplexage est prise en compte par le multiplexeur SONET.
  • La 4e ligne comporte le pointeur.